Le Conseil communal a adopté la motion contre les visites domiciliaires en février 2018

Ce texte est un signal important envers le gouvernement fédéral et son projet de loi complètement disproportionné. En effet, la commune au travers de ce texte va réaffirmer au pouvoir Fédéral son opposition à cette loi.

De plus, Ecolo-Groen a fait voter un amendement afin de s’assurer que, dans le cas où ce projet serait voté, ces perquisitions ne seraient pas une mission prioritaire pour notre police locale. Nous nous réjouissons que cette motion ait pu être votée par une majorité alternative (le MR n’a pas soutenu le texte) car Ecolo-Groen ne peut accepter que notre commune soit associée à une loi qui ressemble à un épouvantail.

IL EST INTOLÉRABLE QU’UNE LOI LIBERTICIDE PUISSE LAISSER PENSER QUE DES MIGRANTS ET DES CITOYENS ENGAGÉS SONT DES CRIMINELS.

Anderlecht doit être une commune hospitalière qui promeut le respect des droits humains les plus fondamentaux et il s’agit là d’un pas en avant !

Share This