Sélectionner une page

Nous mesurons la qualité de l’air à Anderlecht

Chaque année, plus de 600 Bruxellois.e.s meurent prématurément de la pollution de l’air. Des concentrations trop élevées de dioxyde d’azote (NO2) entraînent des problèmes respiratoires, des maladies pulmonaires et le cancer. La commune et la région peuvent faire plus pour lutter contre cette pollution par exemple en multipliant les stations de surveillance partout dans la ville.

Via l’action NO2Pollution, les Anderlechtois.e.s peuvent prendre les choses en main!

Pendant quatre semaines, nous mesurons la qualité d’air que vous respirez chaque jour. Nous avons placé bénévolement une dizaine d’appareil de mesure à Anderlecht.

Share This