Un bureau d’étude à fourni un rapport pour redynamiser l’hypercentre

Quel avenir pour la Vaillance (et alentours) ?

Depuis 2015, le projet de parking sous la place de la Vaillance prend forme, et c’est tout l’hypercentre qui en sera affecté.

Une étude (disponible ici) a été commandée pour redynamiser ce centre, et les résultats sont encourageants, mais rien ne semble se mettre en place… Alors que la majorité PS-CDH-MR en place avait pourtant voté ces conclusions à l’unanimité en octobre passé !

Les thèmes de ces conclusions sont les suivants :

  1. Réaménagement coordonné de trois espaces publics
    • Place de la Vaillance
    • Abords de la collégiale
    • Cours Saint-Guidon
  2. Restructuration de trois îlots
    • Ilot du métro Saint-Guidon
    • Ilot du centre Jacques Simonet
    • Ilot de l’Académie voor Beelden en Kunsten
  3. Valorisation des espaces verts
    • Parc Central
    • Jardin de la collégiale
    • Jardin de l’Espace Maurice Carême
  4. Stimulation de la dynamique commerciale
    • Organiser les terrasses (Places de la Vaillance et Résistance)
    • Encadrer l’expression commerciale
    • Stimuler le mix commercial
  5. Renforcement de l’attractivité culturelle et touristique
    • Parcours culturel et touristique
    • Animation de l’espace public
    • Réactiver le Plan lumière

Pour en revenir au projet du parking lui-même, rappeler que la gestion du parking avait été attribuée en 2015 et que certains avaient même osé parler de démarrer les travaux en 2018. Mais aujourd’hui, le bourgmestre freine des deux pieds et utilise le conditionnel en parlant du projet. Le malaise est notable et on est dans le flou. Le problème, c’est que les commerçants n’aiment pas le flou, et encore moins les travaux. Étrangement, ils ont été nombreux à fermer boutique ces dernières années : bouchers, restaurateurs, coiffeurs, banques… Les coïncidences sont troublantes. Plus récemment, le bourgmestre a évoqué dans une interview à Bruzz que les travaux pour le parking ne débuteraient pas avant… 2020 !

Tomas parle de 2020 pour les travaux

Pourtant, l’étude nous propose une série d’actions qui peuvent être prises dès aujourd’hui pour redynamiser le centre. Mais là aussi, on nous dit qu’il faut attendre…

Difficile de faire confiance à des échevins qui cumulent : Anderlecht mérite qu’on s’y consacre entièrement.

Ecolo-Groen propose de clarifier au plus vite les dates, d’impliquer les commerçants, les riverains et les clients dans les décisions, et de mettre parallèlement en place les actions de redynamisation que l’étude présente. Nous proposons aussi de fédérer les commerçants et les avoirs comme alliés lors des travaux.

Un plus grand confort des piétons amènera davantage de clients.

Share This